19 – Pékin Express

Le 30 juillet 2007, par Bidibulle

A y est ! enfin arrivés.. après 11h d’avion, d’emmêlage de sacs, de passage de douanes, de couloirs d’hôtel aux 6ème étages et demi… Beijing est à nous pour une journée !On attaque direct les choses sérieuses par … la visite de la fabrique de la soie ! Hé oui ! Grands voyageurs pleurez… (bon ok, quand on est en groupe, on ne choisit pas toujours l’itinéraire !)

Donc évidemment, la fabrique de soie n’ayant pas grand intérêt pour un ours en peluche (ni pour nous autres d’ailleurs !), nous sommes sortis attendre les derniers intéressés dehors… Friedrich a commencé à sautiller sur un lion et à lui chatouiller la barbe… mais après quelques cabrioles et prises chinoises poilues, un couinement désespéré a retenti… on l’a retrouvé entre les quenottes du marbré… ça promet !

pekin-1.jpg pekin-2.jpg

Les vers à soie enfin couchés, nous sommes partis pour la visite du Temple du Ciel.Constitué de nombreux pavillons représentants la Terre et le Ciel, ce fut un lieu de cérémonies célestes et de célébrations des récoltes. Très beau tout ça mais un peu grand pour ses petites pattes, Friedrich s’est trouvé un coin discret (!) pour se reposer.

pekin4.jpg

Friedrich !! on n’a pas le droit de jouer à saute-colonnes ici… c’est pas inscrit aux J.O.

pekin3.jpg

L’heure du rendez-vous approche… personne n’est là… sauf Friedrich ! Il faut préciser que même si le guide lui a assuré que les sacrifices animaliers n’avaient plus lieu en ces murs depuis longtemps, il a préféré nous attendre dehors… on n’est jamais trop prudent !

pekin5.jpg

Un dernier regard avant de repartir…

pekin6.jpg

Pour clôturer cette journée pékinoise, la photo paparazzi de Friedrich devant le portrait de Mao sur la porte de la Paix Céleste (qui borde la place Tian’anmen au nord et l’entrée de la Cité Interdite au sud). Photo un poil difficile à prendre, car la place Tian’anmen étant interdite au public le soir, il a fallu se faufiler entre les gardes et ruser pour déclencher le flash avant que l’animal ne tombe de sa rambarde ! Mais ses petites pattes de velours ont assuré et l’ourson s’est aggripé jusqu’au clap final!

pekin7.jpg

 

3 commentaires sur “19 – Pékin Express”

  1. Eric a dit:

    J’aimerais un Friedrich aux champignons noirs et au gingembre s’il vous plait !

  2. Moloko a dit:

    Friedrich devant Mao! c’est vachement dangeureux!!! si tu t’étais fait arreter hein?! Il aurait fallu aller voir Kouchner et vendre des missiles à la Chine pour pouvoir te liberer! Que de risques!!!
    -C-

  3. MarcelD a dit:

    La dernière phrase est terrifiante, je suis angoissé « clap final » on lui a coupé la tête, les papattes à Friedrich ? Non ? Hein ?